Pratiques d'un art-thérapeute, livre de S. Basté

Parution le 8/06/2018

153 x 220 mm ;  208 p.

ISBN 978-2-916120-81-2

22 €

D. W. Winnicott : une esquisse biographique

Brett Kahr

Traduit de l'anglais par Mage Montagnol.

Préface à l'édition française par Laura Dethiville.

Avec un Avant-propos de Susanna Isaacs Elmhist et une Introduction de George Makari.

 

Par petites touches, Brett Kahr montre de l’extérieur ce qu’était la vie de D. W. Winnicott. Nous le voyons en action, comme suivi par une caméra à l’épaule. Nous le surprenons sortant du métro pour se rendre cinq à six fois par semaine au cœur de Bloomsbury, chez son analyste James Strachey. Nous l’imaginons conduisant sa vieille Rolls à deux places, roulant à 30 km à

l’heure, tant il est absorbé dans ses pensées ou dans une conversation avec son passager ; nous l’observons, lors de ses consultations dans une pièce remplie d’élèves, d’enfants et de parents ; nous le retrouvons à son séminaire du jeudi soir

improvisant sur un cas puis offrant des fraises et des cerises à tout le monde ; nous l’entendons jouer du piano à la fin de sa journée de travail ; enfin, nous le

voyons lutter contre la maladie dans ses dernières années, sans jamais réduire ses activités...

Dans son autobiographie à peine esquissée, il écrivait : “Oh Dieu, faites que je sois vivant quand je mourrai. ” On peut penser que ce vœu fut exaucé, car jusqu’à son dernier souffle Winnicott travailla, aima, se réjouit et poursuivit de multiples projets.

Brett KAHR   est professeur
de psychothérapie à l’université
de Roehampton et chercheur au Centre for Child Mental Health à Londres. Cet ouvrage, qui s’appuie sur des documents inédits et de nombreux témoignages de proches du grand psychanalyste britannique, a été récompensé en 1997
par le Prix Gradiva de la biographie.

Il a déjà fait paraître en français,

Le Livre des Fantasmes
(Grasset, 2008).

© 2016 - Tous droits réservés. 

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Instagram Basic Black