COUVITHHC026_Alfandary1.jpeg

Parution le 06/05/2021

130 x 190 mm, 232 p.

ISBN 978-2-490350-19-3

22 €

Science et fiction chez Freud

Quelle épistémologie pour la psychanalyse ?

Isabelle Alfandary

La psychanalyse vise à soigner. Pour son inventeur, cette pratique est cependant inséparable d’une hypothèse scientifique : l’inconscient. La psychanalyse ne peut faire l’économie de la compréhension et de la preuve des processus psychiques inconscients. Si elle perd son statut de science, elle devient une croyance ou une 

religion. Reste que l’inconscient n’est pas un objet d’expérience directe. Il ne se manifeste qu'obliquement dans les rêves, lapsus, actes manqués. Comment alors sortir de l’impasse d’une science dont la cause est aussi nécessaire qu’insaisissable ? Pour y parvenir, Freud met au point des modèles 

épistémologiques successifs, depuis la science détective des Études sur l’hystérie jusqu'au mythe scientifique de L'Homme Moise et la religion monothéiste. Contre toute attente, la science freudienne propose un modèle épistémologique qui prend appui sur la fiction.

DSC_0135.jpeg

Isabelle Alfandary

est professeure de littérature américaine à l’université Sorbonne nouvelle, philosophe et psychanalyste.

Son enseignement et sa recherche sont à la croisée des disciplines : littérature, philosophie et psychanalyse. Elle est l’auteur de plusieurs monographies et directions d’ouvrages ainsi que d’une centaine d’articles ou de chapitres d’ouvrages parus en France et à l’étranger qui portent sur ces champs.

 

Elle a notamment publié une lecture des œuvres de Derrida et de Lacan envisagées au prisme de la question de l’écriture (Derrida-Lacan : l’écriture entre psychanalyse et déconstruction, Hermann, 2016). Un collectif sous sa direction vient de paraître : La Littérature sans condition, Le Bord de l’eau, 2020.