Parution le 22/10/ 2009
153 x 220 mm, 136
p.

ISBN 978-2-916120-51-5

18,25 €

Y a-t-il un Dieu ?

Richard Swinburne

Traduit de l'anglais par Paul Clavier

La question métaphysique de l’existence de Dieu est généralement réputée obsolète. Hume et Kant n’ont-ils pas déclaré l’entendement incompétent en la matière ? Plus récemment, Carnap a prétendu éliminer la métaphysique : seuls les énoncés susceptibles de vérification empirique, et corrélés à des données observationnelles, seraient recevables. 
Or ces critères se sont révélés inapplicables.

Les sciences de la nature elles-mêmes font appel à des entités, des postulats et des principes qui ne sont pas toujours physiquement observables.

En outre, il y a bien des choses que les sciences de la nature n’expliquent pas :

à commencer par l’existence de l’univers

lui-même, de ses lois, qui conduisent àl’évolution d’animaux et d’êtres conscients.Dans les sciences de la nature, nous recourons à des explications par l’inanimé : nous invoquons des entités physiques, des lois, des conditions initiales. Mais il est tout aussi rationnel de recourir, dans certains cas, à une explication par la personne, qui fait intervenir des agents dotés de capacités d’action et d’intentions. C’est ainsi que l’hypothèse théiste fait intervenir un agent personnel (Dieu) doté d’une capacité d’action et d’intentions. Mais que vaut cette hypothèse ? Richard Swinburne renouvelle de fond en comble la manière de poser la question de l’existence de Dieu. Il ne montre pas

seulement en quoi cette hypothèse explique les données (un univers doté de régularités spatio-­temporelles, de lois, etc.).

Il s’interroge également sur le genre d’univers que Dieu, s’il existe, est susceptible de créer : chaotique ou ordonné ? Intelligible, prédictible ? Comprenant des animaux, des êtres conscients ? Doués d’un sens moral ou non ? Libres ou non ? D’une puissance limitée, dans quelle mesure et

pourquoi ?Loin des traditionnels dérapages créationnistes ou des présupposés lourds sur la finalité dans l’univers, Swinburne propose de tester aussi bien la valeur prédictive que la valeur explicative de l’hypothèse théiste.

Les nvx chemins de la connaissance - Swinburne
00:00 / 00:00
Matière a penser OK - Swinburne
00:00 / 00:00

Richard Swinburne

membre de la British Academy, figure de proue de la philosophie anglo-saxonne, est l’auteur
d’une œuvre monumentale
en philosophie de la religion,
mais aussi en épistémologie
et en philosophie de l’esprit.

Professeur à Oriel College (Oxford), il a publié notamment The Coherence of Theism; The Existence of God;

Faith and Reason ;

Providence and the Problem of Evil, ainsi que The Evolution

of the Soul et Epistemic Justification.

 

Y-a-t-il un Dieu ? est son premier ouvrage traduit en français.

© 2016 - Tous droits réservés. 

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Instagram Basic Black