Parution le 25/10/ 2012
153 x 220 mm, 208
p.

Index, bibliographie

ISBN  978-2-916120-29-4

24,34 €

La Perversion sadomasochiste

L’entité et les théories

Franco De Masi

Traduit de l'italien par Thomas Van der Hallen. Préface de Francesco Barale. Postface de Sesto Marcello Passone.

À l’opposé des hypothèses avancées par Robert Stoller (selon laquelle la perversion est une forme érotique de la haine) et de celles de différents chercheurs contemporains, Franco De Masi soutient que la perversion est éminemment anobjectale : si la haine est bien un sentiment dirigé contre un objet, le véritable pervers sadique ne s’intéresse absolument pas à sa victime ; il ne la hait pas, il ne se préoccupe que d'exercer un pouvoir total sur l'objet. La perversion, occupée à dominer l'objet, est clivée des émotions et, par là même, à mille lieues de la haine. Tout comme le masochisme s'intéresse à la soumission érotisée
au pouvoir d'autrui et à l'anéantissement de soi.
Et si Freud avait situé la perversion dans la continuité du développement

normal”, avec ses conflits, ses angoisses et ses mésaventures – l’ayant pour ainsi dire dépathologisée comme une possibilité intrinsèque et irréductible de l’être humain –, De Masi la rend définitivement pathologique, sous la forme d’un noyau destructif indépendant du cours du développement psychosexuel et relationnel ou des aléas de la vie mentale “normale”.

Aussi, contre une bonne partie de la littérature psychanalytique, De Masi refuse-t-il toute continuité entre la sexualité normale et la sexualité perverse et affirme la différence essentielle,
sur le plan clinique, entre la véritable perversion sadomasochiste (dite “structurée”) et le domaine plus fluctuant et varié des agirs et des comportements pervers épisodiques et 

défensifs, à caractère compulsif, symptomatiques d’états dépressifs ou d’angoisses de dissolution (comme il arrive dans les états limites). 

Après un examen attentif des diverses hypothèses psychanalytiques sur la perversion, De Masi avance ses propres thèses, pour clairement la distinguer de la nébuleuse de haine, d’agressivité ou de contrôle des objets plus ou moins sadomasochistes qui se manifestent dans une série assez complexe, mais plus courante, de scénarios relationnels ou de situations cliniques (comme dans la mélancolie).

Ses hypothèses radicales, inspirées notamment des travaux de Meltzer, constituent sans doute une contribution fertile, et pleine d’érudition, à la compréhension de cette pathologie.

Franco De Masi

est psychiatre, psychanalyste membre de la Société psychanalytique italienne (SPI).
Il habite et travaille à Milan, où il
a également exercé les fonctions
de président du Centro Milanese
di Psicoanalisi et de secrétaire
de la Section milanaise
de Training de la SPI. 


Le traitement psychanalytique des patients psychotiques ainsi que l’investigation des processus psychiques autodestructifs constituent les principaux thèmes de recherche de cet auteur, dont les travaux théoriques et cliniques sont régulièrement publiés.


L’œuvre de Franco De Masi, entièrement traduite en anglais,
en allemand, en portugais et en espagnol, restait jusqu’à présent inédite en France.

Parmi ses titres : Karl Abraham. Alle radici della teoria analitica, 2002 ; Omosessualità, perversione, attacco de panico, 2007 ; et Herbert Rosenfeld at Work. The Italian Seminars (dir.). 

© 2016 - Tous droits réservés. 

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Instagram Basic Black
ITHPSY0014