Parution le 26/04/ 2013
153 x 220 mm, 180
p.

Index, bibliographie

ISBN   978-2-916120-37-9

20 €

Penser la psychanalyse

avec Bion, Lacan, Winnicott, Laplanche, Aulagnier, Anzieu, Rosolato

André Green

Préface de Fernando Urribarri. Textes établis par Litza G.-Green.

La lecture critique de ses contemporains a sans nul doute constitué un des moteurs de la pensée d’André Green. En ce sens, Penser la psychanalyse… présente la constellation d’auteurs avec lesquels il a été en constant dialogue. 
Constitué d’études exégétiques autour de certains travaux qui ont fait avancer la discipline, ce recueil, préparé par André Green lui-même en 2011, met également en évidence le contexte intellectuel fertile qui a accueilli sa pensée.

L’examen de l’œuvre de W. R. Bion, sous l’angle de la psyché primordiale, conduit à une réflexion sur le travail du négatif. La comparaison des travaux de Lacan et de Winnicott souligne leur évolution distincte et fait ressortir les sources théoriques extra-psychanalytiques du premier, et celles, puisées dans la clinique des limites, du second. Une remarquable enquête sur l’ontologie winnicottienne met la notion d’être à l’épreuve des concepts-clé de créativité, destructivité et sexualité.  

Peut-être est-ce là, parmi les textes consacrés à un auteur, le plus inspiré de toute l’œuvre de Green. Point d’orgue historique : ce volume se clôt par une discussion de l’influence, sur Lacan, des théories de Lévi-Strauss et de Saussure. Qu’il s’agisse du sexual de Jean Laplanche, de l’originaire chez Piera Aulagnier, du penser chez Didier Anzieu ou de la relation d’inconnu de Guy Rosolato, ces notions et ces auteurs, commentés par Green, nous conduisent au cœur de la clinique contemporaine.

André Green (1927-2012),

psychiatre et psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris et membre d'honneur de la Société psychanalytique britannique, fut l'une des plus éminentes figures du mouvement psychanalytique contemporain, tant pour ses recherches théoriques et cliniques que pour son rôle au sein des institutions. 

Il a été directeur de l’Institut de psychanalyse de Paris, professeur à la Freud Memorial Chair au University College de Londres,
vice-président de l’Association psychanalytique internationale (API), professeur honoraire de l'université de Buenos Aires et membre de l'Académie de sciences humaines de Moscou. En 2007, il a reçu la plus haute récompense décernée par l’API, The Outstanding Scientific Achievement Award. 

Certains de ses travaux, tels 
Narcissisme de vie, narcissisme de mort (1983), La Folie privée (1990) ou Le Travail du négatif (1993), constituent désormais des classiques de la littérature psychanalytique.

© 2016 - Tous droits réservés. 

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Instagram Basic Black